proudly wasting time and money since 1993
SID LEE COLLECTIVE

Share an idea, sweet nothing or whip up a ransom to

whatsup@sidleecollective.com

For over 20 years, Sid Lee Collective has been a creative incubator that helps fund, produce and exhibit the passion projects of Sid Lee employees and their collaborators. No matter the day job, we believe that everyone benefits when we empower people to create what matters. 

 

Sid Lee Collective Blog is devoted to sharing our collaborations, creative projects, interesting profiles and invitations to exclusive events. Content and creative direction comes from the Sid Lee offices in Montreal, Toronto, Paris, LA and NYC.

 

If you have a collaboration in mind or a story that should be told, drop us a line.

Sid Lee Collective is also an active member of C2 Montréal, the largest innovation conference in the world.

Projects
Raconter la vie de portier : dans les coulisses de la creation du livre Colosses
November 12, 2017
Share like ya just don’t care

Avez-vous déjà vu un client de bar manquer de respect à une barmaid? Un portier refuser l’entrée à un client sans raison apparente? Le personnel d’un bar sortir un gars trop saoul de force? Ces histoires de bar sont si fréquentes que vous seriez probablement capable d’en raconter une ou deux sans trop vous creuser la tête. Mais il y a pire que celles-là encore. Il y a tout ce que nous, les clients, ne voyons pas au jour le jour. Il y a tout ce que le personnel de bar doit endurer pour qu’on puisse s’amuser en toute sécurité. Et ce n’est pas toujours rose.

« J’ai vu du monde se taper des overdoses dans les toilettes. J’ai vu des gars se faire arracher les oreilles, se faire poignarder. J’ai vu des règlements de comptes avec des dealers, des bikers, la mafia. T’as à dealer avec tout ça quand t’es doorman. » - Kris

La genèse du projet

C’est lors d’un échange d’anecdotes de bar que Jean-Sébastien Martel et John Pankert ont eu l’idée de documenter l’envers du nightlife. Et qui de mieux que les portiers pour nous raconter les histoires les plus incroyables sur nos propres débauches? Le portier, c’est toujours le gros goon, celui que tout le monde craint et méprise à la fois. Mais derrière les muscles, les tatouages et le regard intimidant se cache un être humain comme tous les autres. Un être humain qu’on n’écoute pas assez souvent, voire jamais. Parce qu’après tout, ce qui rend un bar glamour, c’est rarement le gros gars à l’air bête qui vous bloque l’entrée.

Au fil de leur discussion, Jean-Sébastien et John ont rapidement senti qu’il y avait du potentiel pour dénicher des histoires et créer un projet digne d’intérêt : le livre Colosses, un recueil d’histoires de bar racontées sans filtre par des portiers du Québec. Ils ont monté leur équipe de créateurs et ont lancé un appel ouvert sur les médias sociaux pour rencontrer des portiers. Après une quarantaine d’entrevues, ils ont retenu neuf profils très différents les uns des autres : une femme et des hommes, des mastodontes et des petits, des portiers heureux et d’autres plus cyniques.

« Notre hypothèse de départ, c’était que le métier de portier est hyper dangereux et sous-payé. Ces éléments se sont confirmés, même s’il y a des exceptions à la règle, comme Edy qui est devenu le bodyguard de Georges St-Pierre. Mais l’aspect humain reste négligé », dénote Jean-Sébastien Martel, instigateur et rédacteur du projet.

« J’ai arrêté de travailler comme doorman. Tu finis par haïr tout le monde, parce que t’es entouré de gens agressifs, violents, et ça affecte ton mental à la maison. » - Lee

Pleins feux sur les portiers

Les rédacteurs du projet ont tout voulu savoir : comment les portiers font-ils pour gérer les situations de crise? Comment réussissent-ils à rester sains d’esprit? Et surtout, pourquoi exercent-ils ce métier difficile et brutalement sous-payé? Après avoir enregistré les entrevues, ils les ont écoutées et réécoutées. Ils les ont ensuite retranscrites presque mot à mot, respectant le ton et le style de chacun des portiers, tout en tissant un récit cohérent. C’était important de réussir à transmettre les histoires de la façon la plus authentique qui soit, sans aucun filtre.

Un livre-objet élégant

L’objectif de l’équipe Colosses était de créer un livre-objet raffiné sur un sujet souvent perçu comme brut et grossier. « On ne voulait pas se coller au look stéréotypé qu’ont la plupart des publications sur le monde des bars; on a plutôt préféré assumer et jouer avec le contraste entre le contenu, c’est-à-dire les histoires intenses sans filtre et le contenant, le livre en soi », explique Mélanie Laviolette, directrice artistique. Afin d’éviter les stéréotypes, elle a misé sur une grille de texte classique dans laquelle des interventions graphiques (jeux typographiques, illustrations et palette de couleurs) enrichissent le propos et la personnalité de chaque portier. Grâce à une précieuse collaboration avec le photographe Raphaël Ouellet, des portraits percutants ponctuent les récits et plongent le lecteur dans l’univers de chacun des colosses.

Sensibiliser sur un métier nécessaire et dangereux

« C’est à la porte que tu donnes le ton aux types de comportements qui vont être tolérés ou pas à l’intérieur du club. » - Alessandro

Après la lecture du livre Colosses, le lecteur ne verra plus jamais les bars et tout ce qui s’y trame de la même façon. Violence, intimidation, règlements de compte et agressions font partie du quotidien. Quand on voit un portier réagir fortement, on peut s’insurger, mais on ne sait pas ce qui s’est produit juste avant. C’est aussi un métier de nuances, qui a ses avantages.

« C’était à travers les personnes que j’aidais à se remettre sur le piton, à se sortir de la solitude, à se trouver une job, peu importe [que je trouvais ma gratification]. J’aimais parler avec mon monde. » - Taz

Néanmoins, il reste que tout le monde se doute bien qu’il s’agit d’un métier assez dangereux. On oublie juste à quel point les répercussions de ce mode de vie peuvent être lourdes de conséquences. Et lorsqu’on se dit en plus que ces hommes et ces femmes doivent vivre ces atrocités à cause de nous, il y a de quoi réfléchir et se poser des questions.

Vous pouvez vous procurer le livre Colosses en prévente sur le web ou lors du lancement à la galerie Never Apart le jeudi 16 novembre à partir de 18 h.

Parmi les livres disponibles en prévente, cinq copies au hasard seront autographiées par Georges St-Pierre, nouveau champion poids moyens de l’UFC et ex-portier. Pour chaque livre vendu, un montant sera remis à sa fondation, qui a pour mission de mettre fin à l’intimidation chez les jeunes et à promouvoir l’activité physique en milieu scolaire.

Sign up for the Sid Lee Collective e-newsletter!

Expand your mind with creative projects, interesting profiles and invitations to exclusive events...